Nouvel arrivant , on vous souhaite la bienvenue en passant par la rubrique Présentation Merci d'avance ! --------- Rappel pour le BONJOUR :
N'oubliez pas le Bonjour lors du 1° message et le Re pour les messages suivants, cela évitera l'intervention de la modération !

Infos :
Un certain nombre d'utilisateurs du forum ignorent que celui-ci , n'est qu'une partie du site, vous y trouverez bon nombre de renseignements et de bricolages divers , les liens sont au dessous .

logo site

  • RSS : rss du forum ( utilisez slick rss avec chrome , avec firefox vous avez : Feedbro RSS 30 sujets affichés)

  • affichage statistiques dans accès rapide ( barre en haut gauche ) : epingle

  • mes messages
  • Nouveaux messages
  • messages non lus
  • sujets sans réponse
  • Membres

  • si vous désirez voir des docs sur le site , lorsque vous avez une doc de campingcar , faites la moi parvenir .
  • N'oubliez pas de demander votre autocollant .

Un p'tit brin de Muguette


si vous avez l'âme poétique , vous pouvez mettre vos poémes et dictons .........

Modérateurs : Dalton, petugue83, bleusideral



Avatar de l’utilisateur
gerard férolles
grand routard
grand routard
Messages : 4799
Inscription : sam. 09 mai, 2009 16:52
votre campingcar : LAIKA rexosline600
Localisation : Seine et Marne

Un p'tit brin de Muguette

Message non lu par gerard férolles »

C'était un 1er Mai quand elle m’a rencontré,
au rayon des gourmets dans mon supermarché.

Des pieds jusqu'aux cheveux elle me dévisagea,
puis me fit cet aveu gesticulant des bras :

« N'es-tu point ce Gérard qui m'a laissé tomber
comme une chaussette trouée au fond d’un vieux tiroir ? »

Elle dit se prénommer du joli nom d' Muguette
et ces faits remonter à bien belle lurette.

Mon esprit, en un tour ranime mon calepin,
la liste de mes amours, ses recueils, mon bottin,

Fleur, Rose ou Violette, va pour Véronique,
mais y’a rien pour Muguette, nada, oualou, bernique.

Je reprends mon grimoire et fouille mes souvenirs,
rien ne veut resurgir du fond de ma mémoire,

plus je me creuse la tête plus le trou s'agrandit,
rien au sujet d' Muguette, pas le moindre crédit.

Doit radoter la vieille, s’croire un peu comme Alice
au pays des Merveilles fumant son cannabis,

il faut qu'elle se calme et qu'elle se raisonne
des propos qui m'assomment et finiront en drame.

N'ayant pour contrepoint que de beaux brins de filles,
et dans ma botte de foin déjà trouvé l'aiguille,

que faire de cette mémère qui m’serine et qui m'sonne
dans l’oubli d'Alzeimer au temblant Parkinson.

Coupant court au dialogue, lui laissant ses tracas,
fleur bleue, fleur de l'âge, je reprends mon cabas,
et puis pour épilogue file au rayon fromage.


Amicalement
Gérard Férolles mardi 30 Avril 2024
Je viens d'apprendre que les efforts sont payants.
Déjà que je n'avais pas trop envie d'en faire...

CC Laïka Rexosline600, Fiat 3L, Alko(quin)
Avatar de l’utilisateur
bleusideral
modérateur
modérateur
Messages : 4144
Inscription : lun. 23 juin, 2014 13:21
prénom : Fabrice
votre campingcar : Autostar A10 /Mercedes 156 ch
Ville : STE ANASTASIE

Re: Un p'tit brin de Muguette

Message non lu par bleusideral »

Re
gerard férolles a écrit : mar. 30 avr., 2024 19:00 C'était un 1er Mai quand elle m’a rencontré,
au rayon des gourmets dans mon supermarché.

Des pieds jusqu'aux cheveux elle me dévisagea,
puis me fit cet aveu gesticulant des bras :

« N'es-tu point ce Gérard qui m'a laissé tomber
comme une chaussette trouée au fond d’un vieux tiroir ? »

Elle dit se prénommer du joli nom d' Muguette
et ces faits remonter à bien belle lurette.

Mon esprit, en un tour ranime mon calepin,
la liste de mes amours, ses recueils, mon bottin,

Fleur, Rose ou Violette, va pour Véronique,
mais y’a rien pour Muguette, nada, oualou, bernique.

Je reprends mon grimoire et fouille mes souvenirs,
rien ne veut resurgir du fond de ma mémoire,

plus je me creuse la tête plus le trou s'agrandit,
rien au sujet d' Muguette, pas le moindre crédit.

Doit radoter la vieille, s’croire un peu comme Alice
au pays des Merveilles fumant son cannabis,

il faut qu'elle se calme et qu'elle se raisonne
des propos qui m'assomment et finiront en drame.

N'ayant pour contrepoint que de beaux brins de filles,
et dans ma botte de foin déjà trouvé l'aiguille,

que faire de cette mémère qui m’serine et qui m'sonne
dans l’oubli d'Alzeimer au temblant Parkinson.

Coupant court au dialogue, lui laissant ses tracas,
fleur bleue, fleur de l'âge, je reprends mon cabas,
et puis pour épilogue file au rayon fromage.


Amicalement
Gérard Férolles mardi 30 Avril 2024

Sympa le poème , merci Gérard ! bonne soirée :s
Bleusidéral comme évasion vers la découverte de nouveaux horizons ! Seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin !


Répondre

Revenir à « vos dictons , poèmes ... »